Aller au contenu principal
Contenu :

Les fistules

Une maladie concomitante fréquente

Les fistules sont un phénomène concomitant fréquent et désagréable de la maladie de Crohn. Elles peuvent sérieusement entraver votre qualité de vie en raison des lourds symptômes. Comment le tableau clinique se caractérise-t-il ?

Que sont les fistules ?

Par fistules, on entend généralement une communication sous forme de canal et anormale entre deux viscères (fistule interne) ou entre un viscère et la surface du corps (fistule externe). Dans le cas des maladies inflammatoires chroniques de l’intestin (MICI), les canaux de communication malades relient l’intestin aux tissus avoisinants ou à la peau. Les fistules se développent surtout dans le cas de la maladie de Crohn, plus rarement dans le cas de la rectocolite hémorragique.

Quelles sont les éventuelles conséquences des fistules ?

Les canaux de fistule sont tapissés de cellules altérées pathologiquement qui produisent une sécrétion purulente (fluide). Outre des douleurs et une sortie de fluide incontrôlée, les fistules risquent de faire apparaître d’autres phénomènes concomitants désagréables.

Par exemple, s’il y a un canal de communication entre l’intestin grêle et le gros intestin, cela peut provoquer une prolifération bactérienne. Les bactéries passent ensuite du gros intestin à l’intestin grêle et y traitent les aliments prédigérés. Cela produit des gaz qui peuvent provoquer une diarrhée, même des heures après le repas.
 
Les fistules peuvent aussi devenir un problème majeur lorsqu’elles apparaissent dans le bas ventre, car elles peuvent limiter la fertilité.

Qu’est-ce que sont les fistules périanales ?

Les fistules qui se forment entre la partie terminale de l’appareil digestif ou le canal anal et la zone de la peau autour de l’anus ou autour de l’anus sont appelées fistules périanales ou fistules anales. Elles ne se développent souvent qu’au fur et à mesure que la maladie évolue, mais peuvent également apparaître comme un signe précurseur de la maladie de Crohn à la suite d’inflammations, d’irritations de la muqueuse et d’abcès dans la région anale, avant même que le diagnostic proprement dit ne soit posé. Ces fistules traversent souvent les sphincters de l’anus.

fistule péri-anale

 

Quelles sont les causes des fistules périanales ?

Les fistules périanales sont une complication typique des MICI. Il n’est toutefois pas clairement établi quand ni pourquoi elles apparaissent. Les possibilités discutées comprennent, entre autres, des prédispositions héréditaires et des facteurs environnementaux (par ex., tabagisme), ainsi que la dérégulation prédominante du système immunitaire dans la maladie de Crohn et l’inflammation persistante de la muqueuse intestinale.

À quelle fréquence les fistules apparaissent-elles ?

Les fistules sont courantes dans la maladie de Crohn : environ 40 % des patients développent au moins une fistule au cours de leur maladie et près d’un patient sur cinq (env. 20 %) développe une fistule périanale.

Abcès anal ou fistule anale – quelle est la différence ?

Une autre complication de la maladie de Crohn ou des MICI sont les abcès, c’est-à-dire des amas de pus localisés dans la région anale. Les abcès anaux sont formés par une inflammation aiguë des fistules ou des glandes anales dans la zone située entre le sphincter interne et externe, et généralement déclenchés par les germes intestinaux et cutanés. Chez les personnes qui en sont atteintes, les abcès provoquent des douleurs progressivement aiguës et une sensation marquée de maladie, accompagnée parfois de fièvre.

Quels symptômes les fistules périanales provoquent-elles ?

Avec les fistules périanales, les selles, le fait d’être assis ou de marcher peuvent être douloureux. En outre, il est possible que des fluides, comme du sang, du pus ou des selles, sortent de manière incontrôlée par le canal de fistule.

À cela s’ajoute un risque de lésions consécutives à une intervention chirurgicale: le risque majeur d’une incision chirurgicale, c’est-à-dire l’ouverture des fistules périanales, est d’endommager les sphincters. S’ils sont endommagés, il y a un risque d’incontinence fécale.

Les effets des fistules périanales sont souvent un stress physique, psychique et social.

Les conséquences fréquentes incluent:

  • des douleurs lors de la défécation, à rester assis ou à marcher;
  • une sécrétion chronique de sang, de pus ou de selles;
  • anus artificiel chez env. 20 % des patients;
  • une incontinence fécale en cas de lésion des sphincters;
  • une détérioration importante sur le long terme.

Les conséquences des fistules périanales dans la maladie de Crohn ont souvent un impact négatif sur la vie professionnelle et privée et altèrent considérablement la qualité de vie. La maladie peut conduire à des arrêts de travail multipliés. L’entourage du patient en subit aussi souvent les conséquences et le partenaire doit faire preuve de beaucoup de compréhension et de patience. L’association de patients CCS vous apporte des conseils et astuces et vous permet d’échanger avec d’autres personnes touchées.

Comment traite-t-on les fistules ? aller à >>

Articles connexes