Aller au contenu principal
Contenu :

Réadaptation

MICI : pourquoi une réadaptation ?

Avez-vous déjà considéré l’option d’une réadaptation ? Votre médecin peut-être ? La réadaptation médicale ne concerne pas le bien-être, mais plutôt votre état de santé et son amélioration, en particulier en ce qui concerne la vie professionnelle et la capacité de travail.

Quand envisage-t-on une réadaptation ?

Les maladies inflammatoires chroniques de l’intestin sont... chroniques. Des phases de poussées répétées et diverses complications peuvent non seulement vous gêner dans votre vie privée, mais elles peuvent aussi compromettre votre implication dans votre vie professionnelle. Et c’est exactement ce qu’une réadaptation médicale doit empêcher.

À cet effet, les centres de réadaptation disposent du personnel qualifié et d’un large éventail d’options de traitement. La réadaptation doit donc être considérée comme un complément thérapeutique judicieux pour la maladie de Crohn et la rectocolite hémorragique, en particulier en cas d’incapacité de travail imminente.

Réadaptation et cure : deux options conseillées, mais différentes

Une cure, autre mesure fréquemment recommandée, peut aussi aider à se ressourcer et à se reposer en cas de situations stressantes. Il s’agit là de renforcer votre santé et de prévenir la maladie. Des personnes en bonne santé peuvent également faire une cure. En revanche, la réadaptation est conçue pour les personnes malades et sert à rétablir leur état de santé ainsi que leurs capacités.
D’ailleurs, l’utilisation différenciée des termes correspond à leur signification en latin, d’où ils tirent leur origine (cura : « soin » ; rehabilitatio : « rendre capable de »).

Quels sont les bienfaits de la réadaptation ?

Lorsque la MICI menace votre vie professionnelle et votre capacité de travail, vous devez tout mettre en œuvre pour empêcher cela. La réadaptation a beaucoup à offrir :

  • possibilités de traitement personnalisées,
  • mesures variées pour le rétablissement des capacités,
  • évacuation du stress, réflexion sur soi et repos pour le corps et l’esprit,
  • partage d’expériences avec d’autres personnes concernées.

L’offre de réadaptation thérapeutique varie d’un établissement de soins de santé à l’autre. Cela comprend non seulement des traitements médicaux ou médicamenteux, mais aussi une thérapie par le mouvement, des formations pour les patients, des exercices de détente, des conseils nutritionnels, le partage de stratégies pour surmonter la maladie et éviter le stress ainsi que des conseils professionnels.

Un argument qui parle en faveur de l’implication des patients atteints de la maladie de Crohn ou de la rectocolite hémorragique : la réadaptation peut avoir un effet positif sur l’évolution de la maladie.

Important : pour que la caisse d’assurance-maladie prenne en charge les coûts liés à un séjour dans un établissement de soins de santé, vous avez besoin de deux choses de votre médecin : premièrement, une recommandation médicale et deuxièmement, un rapport médical qui établit de manière convaincante et justifiée la nécessité d’une réadaptation stationnaire. La prise en charge des coûts dépend également de validations préalables de la caisse d’assurance-maladie et d’une autorisation expresse du médecin traitant. Parlez-en à votre médecin, si nécessaire. Le personnel peut également vous aider à trouver l’offre adaptée pour la réadaptation gastroentérologique ou générale.

Articles connexes